Morbier AOP         |    Fromage à pâte pressée non cuite / Lait de vache

Morbier / Grande-Rivière

Autrefois la rudesse du climat jurassien soumettait les fermes de Franche Comté à plusieurs mois d'isolement. Les fermiers, ne pouvant alors descendre le lait de leurs vaches aux fruitières du village pour l'élaboration commune du comté, se mirent à fabriquer un fromage de ferme, de plus petite taille en additionnant la traite du matin et celle du soir. Une fois mis en moule, le caillé du matin est recouvert d'une fine couche de cendre de bois, dans le but de le protéger. Le soir on dépose dessus le caillé issu du lait de la deuxième traite.... c'est ainsi que naît le Morbier avec sa caractéristique ligne cendrée.

Aujourd'hui, le morbier de la fromagerie de Grande Riviere provient du lait des races Montbéliarde ou Pie rouge de l'Est et les techniques de fabrication ont évolué. L'affinage du Morbier dure un mois et demi, le temps que se développe son léger goût de crème et que sa croûte adopte une couleur gris-clair ou beige orangé.