TOWT


 La société TOWT (Transoceanic Wind Transport), basée à Brest, affrète les bateaux de la compagnie hollandaise Fairtransport et des vieux gréements de plaisance, tel l'ancien thonier de l'île de Groix, Le Biche.


 Au-delà du caractère romantique ou esthétique du transport à la voile, l'objectif de ses 2 dirigeants, Guillaume Le Grand et Diana Mesa, est de prouver, dans un contexte de raréfaction des ressources fossiles, que la voile peut redevenir un moyen de transport économiquement viable.

 Les vieux gréements permettent depuis quelques années de remettre au goût du jour la voile comme moyen de transport et de prouver sa ‘soutenabilité’, mais pour passer à la phase suivante, celle d’une vraie rentabilité, ou peut-être plus simplement d’une soutenabilité incluant le travail humain – car pour l’instant le modèle subsiste grâce à des dizaines de bénévoles (mais le recrutement de tous ces bénévoles n'est-il pas déjà en soi une preuve de l’engouement et de la ‘valeur-ajoutée’ humaine que le vent charrie avec lui ?) – de vrais cargos à voile modernes doivent voir le jour.

 Ces cargos à voile du futur permettront de continuer l’évolution technologique du transport à la voile où elle s’est arrêtée, en plein élan, dans la seconde moitié du XIX° siècle avec la courte carrière des grands clippers (plus encore que la concurrence de la vapeur, c’est le canal de Suez qui a condamné à mort ces magnifiques voiliers). Le projet d'Ecoliner veut par exemple combiner la technologie du conteneur et de la voile grâce à un gréement électrique (dynarig) ne nécessitant donc plus qu'un équipage très réduit .


 Au-delà de ces aspects techniques, la principale nouveauté des offres TOWT Transport à la voile et Fairtransport réside dans la création de labels de transport fournissant des informations sur le bilan carbone, la trajectoire GPS, les lieux de chargement et de déchargement des marchandises…
 Une labellisation qui confère au produit une vraie valeur ajoutée, une sorte de carte d'identité carbone désormais consubstantielle au produit - et, au-delà de l'empreinte carbone, celle d’une épaisseur et d'une histoire humaine convoyée avec le vent -, soit autant d'éléments aux antipodes de l’opacité, de la monstruosité et de la boulimie pétrolière du transport maritime tel qu'il est organisé aujourd'hui.


 TOWT Transport à la voile bénéficie d’une popularité croissante comme l’atteste le nombre d’articles que publient à son sujet de grands journaux (Le Monde, The Independent), d’émissions (Arte) ou de minutes de JT auxquels le sujet offre toujours de belles images.



 Les 3 Poireaux soutiennent ce qu'il y a d'utopie réaliste, pleine de bon sens, de choix rassurant et porteur de sérénité dans l’utilisation du vent comme manière immuable, idéalement propre, régulière, ‘gratuite’ de se déplacer à la surface de la terre et de pousser nos marchandises.
 Nous partageons cette idée : la beauté, le goût, le caractère ‘bio’ d’un produit est indissociable de l’impact environnemental et humain de son transport et de sa manière d'être commercialisée.



Lien vers le site officiel



TOWTtrackingcode